Accueil Livres Musique Blogue Conférences Biographie Photos Contact

Passion Japon

Pour beaucoup de monde, le Japon se limite à une geisha en kimono de soie très colorée, à un maître d'arts martiaux vêtu de blanc, à un samouraï, à deux villes détruites d'une seule pression du doigt par des bombes atomiques, à des tatamis, à des cerisiers en fleurs ou aux sushis. Pour le reste, à moins d'avoir été initié, on ignore à peu près tout de ce pays. Passion Japon, en plus d'aller au-delà de ces idées reçues, est le compagnon idéal pour mieux connaître les diverses facettes de ce pays fascinant. Ayant vécu au Japon durant un an, Valérie Harvey s'est inspirée de son expérience personnelle pour écrire ce livre. Très accessible, cet ouvrage tient à la fois du carnet de voyage et de l'essai. Les arts, la gastronomie, les vêtements, les religions, la langue, les relations avec les Japonais, les villes ou les temples à visiter n'échappent pas au regard aimant et curieux de l'auteure, dont le style est imprégné de la sobriété propre à la culture japonaise.

Conseils aux voyageurs
Vous partez pour le Japon bientôt? Pour vous aider dans votre aventure, j'ai préparé un document PDF où vous trouverez mes lieux préférés, les restaurants cachés de Kyoto et les trucs de Nomadesse. Vous trouverez dans ces pages des informations pour Kyoto, Tokyo, la région du Mont Fuji, Nara, Osaka, Kobe, Amanohashidate, Ise, Nikko, Hiroshima, Miyajima et Hokkaido. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à m'écrire un petit mot, il me fera plaisir de vous répondre.
Bon voyage au pays du soleil levant! Télécharger le Conseils aux voyageurs


Passion JaponÀ propos de la couverture
Quelle belle couverture, n'est-ce pas? En arrière-plan, on voit bien le Mont Fuji, photographié en novembre, sommet sacré du Japon. Puis, en premier plan, un lapin songeur vient briser l'image trop habituelle de cette montagne, mille fois photographiée. J'adore ce contraste très représentatif du Japon : le sacré et le mignon sont souvent mis ensemble. Le Japon d'aujourd'hui est à l'image de cette photo : étonnant et parfois contradictoire (selon la perception occidentale). On m'a dit que le montage de la couverture est très joli. Mais ce n'est pas un montage! Ce point de vue existe vraiment. Tout près du lac Kawaguchi, on trouve Kachi-kachi yama, ce qui signifie La montagne qui craque. Ce lieu est très célèbre puisque c'est aussi le titre d'un conte traditionnel japonais. Je vous invite à lire l'histoire. Je ne l'ai pas placée dans le livre, car je la trouve trop violente.
Suite...


Le thé et ses consignes sacrées
Le thé en feuilles, le thé en billes, les thés en poche, le thé en petit triangle, le thé en poudre… Il vient sous tant de formes. Mon quotidien, c’est le thé en feuilles. J’ai l’impression de le toucher de plus près, de voir la plante qui a été cueillie, séchée, traitée. Quand la feuille est très verte, comme la plupart des thés japonais, j’imagine la détermination du plant pour boire tous les petits grains de lumière qui passe à travers le tressage noir qui le couvre. Suite...


Chronique du vélo pépère au Japon
C'est avec un radieux plaisir que j'affirme aujourd'hui être une fan du vélo pépère japonais. Je sais, je sais, je viens de mettre à terre mon image techno, mais je dois l'avouer, j'ai une faiblesse pour mon vélo. Laissez-moi vous le présenter et vous vanter ses mérites. Après tout, tant de sites se consacrent au vélo haut de gamme, j'ai l'impression que le pauvre vélo pépère a perdu ses lettres de noblesse. Cher internaute, remarque d'abord que les deux barres parallèles sont basses, mais que ce n'est pas un vélo de fille. En effet, la bicyclette japonaise ne s'embarrasse pas de telles distinctions. Suite...


Je n'aime pas le Pavillon d'or
Je n'aime pas le Pavillon d'or (Kinkaku). Voilà, c'est dit.
J'y suis retournée hier pour vérifier. Je me suis assurée que la journée soit ensoleillée pour le voir à son meilleur, les rayons se reflétant sur sa lourde chape d'or.
Je suis arrivée au milieu d'une foule, comme d'habitude. Des voyages étudiants, des étrangers, des touristes. Il y a de nombreux endroits comme ça à Kyoto. Le temple suspendu Kiyomizu-dera, par exemple, est toujours plein de monde. Ça ne m'empêche pas de l'aimer, au contraire du Kinkaku. Vous me direz: « Mais Valérie, c'est tellement beau sur les photos! » Je sais, je sais, et je vous en ferai de très beaux fonds d'écran. Mais le Pavillon d'or, c'est juste ça: une image. Suite...

J'aime le Pavillon d'argent
Si j'étais un oiseau en visite à Kyoto, je volerais vers les deux montagnes où sont dessinées de grands « dai », ce caractère: 大. Près du premier, je trouverais le Pavillon d'or, imposant et brillant avec son précieux métal jaune. Près de l'autre, j'admirerais les multiples beautés du Pavillon d'argent, qui n'a aucune couverture de métal, car on a manqué de fonds… Au Ginkaku-ji (Pavillon d'argent), non seulement on peut admirer ce superbe pavillon, mélange étrange d'architecture japonaise (rez-de-chaussée) et chinoise (1er étage), mais on peut aussi s'arrêter près du jardin sec, brossé à chaque jour. En parcourant les sentiers, j'avais l'impression que chacun de mes pas me permettait de voir un paysage différent de fleurs, de reflets dans les étangs, de rochers accrochés à la montagne… Suite...

Vidéos sur le Japon
Pendant mon séjour au Japon en 2010, j'ai tourné quelques capsules amusantes dans différents lieux-clés. Les volcans d'Hokkaido, le sommet du mont Hiei, les planchers chantants du Daikaku-ji...

Conférence disponible

Pour acheter ce livre, cliquer sur l'image: